Accueil Croisières Comptes-rendus Croisière ile d'Elbe 2017
Oct
26
2017
Croisière ile d'Elbe 2017 PDF Imprimer Envoyer

ou l’histoire d’une croisière inachevée 05 Départm

Mardi 12 septembre : départ à 8 h de Gruissan, météo maussade, frisquet, couvert et vent force 7 de NO annoncé. En braves petits matelots tout le monde est au RDV devant la Capitainerie… sauf un… qui d’ailleurs n’annonce pas son désistement.
Les bateaux marchent comme des bombes jusqu‘au niveau du Cap d’Agde, et là, « on coule, on coule » annonce Condor sur le 72. « T’en fais pas, mec, on se rapproche » répondent les autres.Le temps d’affaler, nous voyons un hélico survoler Condor. Nous comprenons qu’un « pan, pan » a été lancé. Mais donc c’est du sérieux ! … Condor flotte toujours et se dirige vers le port d’Agde, escorté par les petits matelots. De près, nous voyons la pompe de cale débiter sec… tant qu’elle marche !… Tout le monde arrive au port, sain et sauf.

18 DépartmLong conciliabule sur le ponton : que va-t-on faire : continuer, rentrer, attendre le verdict de la réparation ?… Pensez donc, c’est le bateau du Chef qui est victime de cette avarie ! L’Ingénieur en chef, Francis et Patrick, le Chef, découvrent la panne. Pas trop grave : la pièce est colmatée et hop. Mais comme il est 16 h, il est trop tard pour faire les 30 milles jusqu'à la Grande Motte. De plus, Liberter se découvre une fuite au presse étoupe d’étambot.
Nous ne partirons donc que le lendemain pour Port Gardian.

Mercredi 13 septembre : temps chaud, soleil, petit vent, les équipages se laissent griser en oubliant d’éviter les parcs à huitres. Heureusement Pierre sur Liberter, veille au grain et rappelle tout le monde à l’ordre. Nous rejoignons Tonic déjà au port.

Jeudi 14 septembre : Port Gardian – Frioul : brouillard, on ne voit pas à 50 mètres, presque tout au moteur, sauf en arrivant où le vent monte à 5-6 N/O. Bonsoir pour l’amarrage, vent de travers avec la bouée à attraper et recul jusqu’au quai. Certains auront des bouts dans le safran mais tout sera rentré dans l’ordre à 19 h pour le RDV quotidien de l’apéro à l’abri du vent froid.

Vendredi 15 septembre : Départ vers St. Mandrier, 30 milles, le temps est froid, couvert, il pleut. Même les pas-frileux se sont couverts. Nous démarrons en 28 Frioulmringuette. La baie de Marseille, d’ordinaire si belle au soleil, fait triste mine. La mer est agitée et le vent très capricieux, nous naviguons prudemment sous grand-voile, le foc restant serré sur son étai. Quand enfin on déroule tout, le vent arrière et la houle mettent les gréements à rude épreuve.
Arrivée à St. Mandrier à 15 h 30.

Samedi 16 septembre : Journée du Patrimoine. Nous partons tous, sauf Tonic qui va à Porquerolles pour la journée, à Toulon avec la 31 St Mandriernavette faire une petite bouffe et visiter le Musée de la Marine.

Dimanche 17 septembre : Re-Toulon pour tous sauf Tonic et Tangente.
Condor décide de ne pas tenter la traversée, laissant le reste de la flottille désemparée.
Mais les membres du GYC décident de relever le défi pour être à la hauteur de leur Chef. Eux iront jusqu’à l’ile d’Elbe, coûte que coûte.
Accueil très chaleureux du club de St. Mandrier avec apéro et grillades. Soirée sympa.

Lundi 18 septembre : Etape à Porquerolles pour les uns et retour pour Condor. Nous le regardons s’éloigner le cœur en berne. Tonic aussi rentre au bercail.

Mardi 19 Septembre : Porquerolles : il fait froid, le vent monte à 35 nœuds. Nous partons nous promener jusqu’au phare ; la mer est blanche.
Toutefois, quelque chose s’est cassé, l’Ile d’Elbe c’est loin… St. Gimer doit rentrer pour le 2 octobre, et si on était coincés… faire la traversée pour rester si peu de temps à l’Ile d’Elbe… nous pourrons y aller une autre année… C’est décidé, on ne la fera pas mais
du coup nous aurons le temps, de musarder un peu….

19 Départm Mercredi 20 Septembre : Miracle ! Ce matin il fait soleil. Le thermomètre affiche des températures clémentes. Il n’y a plus de vent.
Liberter décolle vers 9 h via Bandol : il rentre. Son presse étoupe ne fuit plus.
Ce qui reste de la flottille démantelée Tangente, St. Gimer et Mojito partent faire un tour à Cavalaire. Nous refaisons le plein de courses et nous regardons les vielles botoxées qui pullulent. Mais il n’était pas possible de continuer cette croisière bancale sans faire un petit coucou à Brigitte… Bardot.

Jeudi 21 et vendredi 22 septembre : Les bateaux mouillent Anse des Canebiers. Les annexes sont gonflées et en route, sauf que celle de Mojito culbute. Adieula Madrague Jessy, téléphone, appareil photo et moteur, tout à l’eau…. mais plus de peur que de mal…
Le lendemain pour tous, repas et balade à St. Trop. Spectacle gratis, il suffit d’ouvrir l’œil. Les équipages n’oublient pas la culture et vont comme un seul homme, tous au Musée de l’Annonciade admirer l’expo « Braque et H. Laurens ».

Samedi 23 et Dimanche 24 septembre : Etape St. Trop – Bandol, 50 milles. Les 3 irréductibles gaulois, pardon… bateaux, amorcent le retour tout penaud.
Visite de Bandol très vivante. Les mojitos de Mojito, atténuent les regrets ainsi que le couscous pris en commun chez le Berbère.

Lundi 25 septembre : Bandol – Sausset-les-Pins : 32 Milles, temps brumeux, pétole, RAS sauf que chez Mojito c’est une manie, ils aiment balancer les choses à l’eau… Exit le téléphone de Jean-Louis. Il y a quelqu’un d’autre qui aime balancer les choses mais SUR les bateaux, en l’occurrence des croissants, c’est Pierre, membre d’équipage de St. Gimer (continuant ainsi la tradition de Patrick !).

 Mardi 26 septembre : On part de Sausset pour Port Gardian : 20 milles. Mais en route, Mojito propose Port Camargue, juste 13 milles de plus ; tout le monde est d’accord. Le vent se lève à 10 milles du but. Nous décidons de faire un mouillage entre Port Camargue et le Grau du Roi. Très beau coucher de soleil.
Voilà un retour bien organisé….

Mercredi 27 septembre : Tout le monde est sur le pont à 7 h 45. Nous levons l’ancre, très beau temps donc pétole.
Arrivée à Gruissan 17 h, quasiment tout au moteur.

Finie la croisière tronquée,
mais vive les belles rencontres humaines que nous avons faites grâce au Club.

Merci le GYC

30 Frioulm

Mise à jour le Jeudi, 26 Octobre 2017 19:39